«

»

Cette année, je ne t’ai rien acheté…

Journée sans achat 2012 | Cette année, je ne t'ai rien acheté...Pour des raisons écologiques, financières, idéologiques ou autres, il se peut que vous soyez réticent à participer à la grande frénésie d’achats qui précède le temps des Fêtes. Il se peut aussi que vous soyez plus ou moins contraint de participer à une pige en vue d’un échange de cadeaux. Ou bien vous désirez tout simplement célébrer différemment, tout en exprimant votre reconnaissance, votre amitié ou votre amour à ceux qui vous entourent.

Cette année, pour Noël, le Réseau québécois pour la simplicité volontaire vous propose de remplacer au moins un de vos achats par un cadeau « alternatif ». Le principe est simple. Bien que nous ne voulions pas toujours l’avouer, nous nous fixons généralement un prix limite pour les cadeaux que nous offrons. Alors pour ce Noël, choisissez une personne sur votre liste et convertissez en temps le montant d’argent que vous êtes prêt à consacrer à l’achat de son cadeau ; par exemple, 100 $ peut équivaloir pour vous à 5 heures. Finalement, offrez-lui ce temps en services.

Vous verrez, dès qu’on se met à y penser, on trouve rapidement des offres qui seraient bien appréciées du destinataire : garde d’enfant, aide aux devoirs, coup de main au grand ménage, à la peinture, au déménagement, accompagnement lors d’une sortie, couture, cuisine, réparations, jardinage, cours de langue, d’informatique, de plomberie…  Mettez vos talents, vos connaissances, vos expériences, votre formation, vos talents à l’œuvre.

[box]

Faites-nous part de vos suggestions et commentaires.

Chaque participant recevra un exemplaire du plus récent bulletin Simpli-Cité et le 23 décembre prochain, nous effectuerons un tirage au sort de 5 livres parmi tous ceux et celles qui auront participé.[/box]

Cette année, à Noël, vous pourrez dire à quelqu’un :
Je ne t’ai rien acheté, mais je te fais quand même un cadeau.
Gageons que vous ferez aussi des heureux !

21 commentaires

Passer au formulaire de commentaire

  1. Mireille

    Si on veut que le « Noël sans achats » se passe plus doucement pour les enfants (et pour nous aussi), il faut s’occuper autrement et éviter autant que possible de les emmener dans les magasins à grandes surfaces (à partir de novembre!), limiter la télé, et ne pas laisser trainer les circulaires, magazines et surtout catalogues – les annonces et publicité de jouets vont les rendre fous (et nous aussi!) J’essaie de faire vivre la tradition du Père Noël autrement, l’apparenter au bébé Jésus même si nous ne sommes plus pratiquants (l’image d’une naissance a quelque chose de magique et si positif, quand même!)… ceux-ci apportent du bonheur, de l’amour, l’occasion de se réunir en famille, entre amis… Nous dépensons quand même en allant voir des spectacles de Noël de qualité et appuyons les arts en faisant en sorte que chaque membre de la famille reçoive un livre et un petit quelque chose fabriqué par un artisan de la région (que j’achète habituellement à l’avance l’été quand on est en vacances… cela leur fait un souvenir en même temps). Se désister de tous les échanges-cadeaux, c’est seulement difficile la première fois, pour expliquer et accepter d’être « à part »… Il est important aussi de remplacer justement par une activité signifiante (un jeu, une blague, une chanson, une vidéo maison, etc.) comme quoi notre refus de participer au Noël matérialiste ne veut pas dire un manque de générosité de notre part!

  2. Anne-Renaud

    Pour ceux qui ont décidé de se retirer des échanges de cadeaux et qui souhaite signifier leur désir de ne pas en recevoir, faites circuler la nouvelle rapidement avant que votre entourage ait commencé leur magasinage. De plus, préparez-vous à des réactions parfois inattendues! Les gens peuvent être déçu de votre choix, croire que vous n’avez jamais apprécié leurs offrandes… J’ai même déjà eu un employeur qui a remis tout l’échange de cadeau en question à cause de mon choix!

    Gardez le cap: ça prend parfois quelques années avant que les gens comprennent que ne plus vouloir consommer inutilement ne tue pas la magie de Noël! Joyeuses fêtes!

  3. Antoine Carrier

    Ne pas acheter de cadeau c’est facile mais il serait bien de tout de même de pouvoir imprimer vos fameux certificats d’exemption de cadeaux pour s’assurer de ne pas recevoir de cadeaux…et afin de calmer la conscience de nos proches!:0) Pour l’instant, il y a l’Union des consommateurs qui en suggère un ici : http://uniondesconsommateurs.ca/nos-actions/campagnes-et-evenements/journee-sans-achat/
    Et comme le dit la maxime : live free or buy !
    Bonne Journée !

    1. Josée Grignon

      Cartes “Certificat d’exemption de cadeau”

      Allez voir sur la page « Fêter Noël autrement… » du groupe de simplicité volontaire de Québec. Il y a deux modèles de carte-certificat et trois modèles de carte cadeau non-matériel.

      http://www.gsvq.org/Noel_2012.htm

  4. Michel Rouleau

    Depuis que je suis petit que je joue dehors. Maintenant père de 3 magnifiques garçons, nous jouons toujours dehors. Peut-être un peu moins ces temps-ci, mais le besoin de sortir dehors est toujours très vivant en dedans. À Noël, sortez dehors! Amenez vos enfants, les cousins, cousines, les enfants des amis et voisins à prendre une marche dans un parc près de chez-vous, un boisé, un quartier tranquille, pour sentir la neige qui tombe, le calme de la dance des flocons, l’enveloppe du froid d’hiver, la brillance des étoiles…
    Regardez le Père Noël passer en haut, par dessus les nuages, qui nous inonde de ses « cadeaux » que sont l’émerveillement, le temps présent, l’amitié et l’amour, le partage,… Ce sont les plus beaux!

  5. Marthe Leclerc

    Afin de faire connaître votre réflexion intéressante auprès des jeunes du primaire et du secondaire, ainsi qu’auprès du personnel, j’ai inséré votre site de partage sur notre site EVB régional.(http://evb.csphares.qc.ca)
    Depuis plusieurs années je propose au réseau scolaire une réflexion sur la journée sans achat et la surconsommation à l’approche des fêtes.
    Dans ma famille nous favorisons les cadeaux sous forme de services ou de dons à un organisme de charité.
    Merci pour votre site et ses exellentes idées.

  6. Marthe-Marie

    J’aimerais avoir des idées pour que les petits qui attendent un cadeau ne soient pas frustrés. Nous leur offrons des livres soit dans une liste proposée par les parents, soit parce que nous avons envie d’aider à leur vrai bonheur…

    1. Jean-François Boisvert

      Je concède que les jeunes enfants peuvent être très déçus s’ils n’ont aucun cadeau à déballer…
      Je rappelle d’abord que notre proposition de cette année est de remplacer au moins un cadeau de sa liste (pas nécessairement tous !).
      Ensuite, pour les enfants, je suggère d’offrir des cadeaux durables, par exemple des jouets de qualité qui pourront servir longtemps, sans se briser ni se démoder, et même passer à une autre génération.
      Et je pense qu’à partir de 5 ou 6 ans, ils peuvent déjà apprécier d’autres genres de cadeaux (une sortie pour un spectacle, une activité sportive, une journée de pêche…).

  7. Marthe-Marie

    J’ai été voir le lien de l’Union des Consommateurs. Ont-ils renoncé à la journée sans achats 2012? Ce serait bien aussi d’essayer de rassembler toutes les initiatives internationales…
    Il y a un site dans le site. Voir la dernière brève de http://www.reajc.be

    1. Jean-François Boisvert

      La « machine marchande » est si puissante qu’effectivement il serait mieux que tous ceux qui tentent de s’y opposer, ou du moins d’en modifier le fonctionnement et en tempérer les excès, s’unissent afin que leur action ait plus de poids. L’idée est retenue !

  8. Calmels

    Oncle et tante de 11 neveux et nièces, nous avons avec mon conjoint depuis plus de 8 ans décider de convertir les cadeaux classiques (jeux,habits ou consoles) en découverte, activités collectives. L’idée est toute simple: nous réfléchissons à une activité nouvelle qui pourrait les interresser et nous les invitons tous sur une journée que nous organisons de A à Z (ex: escalade, ski nautique, patinoire…); Biensûr, les parents n’y sont pas conviés. A l’issue de cette journée, nous leur proposons un CD souvenir. Ces journées sont pleine d’émotions et de partage. Les plus grands nous parlent encore de leurs premières sorties.

  9. Amélie

    Ma fille de 9 ans est déjà habituée depuis quelques années déjà à recevoir des abonnements magazines ou des activités (cours, sorties, etc.) et elle en est toujours très heureuse. Petit astuce: préparer une belle carte avec les photos de ou des activités offertes, ça aide à rendre le cadeau plus  »tangible ».

    Joyeuses fêtes!

  10. Labradorite

    Excellente idée que celle d’un bon pour x heures de service.
    Pour ceux qui ont du mal à ne pas offrir qch, voici quelques idées de cadeaux appréciés mais qui n’entrent pas dans la logique de surconsommation : ikebana faits avec des branches trouvées par terre dans la forêt ou un parc, confitures ou pâtisserie ou autre mets faits maison, photo dans un cadre que vous fabriquez vous-mêmes, calendrier avec dessins ou photos de votre cru, compilation de musique, poésie composée par vous, une mangeoire pour les oiseaux que vous aurez fabriquée vous-mêmes…
    Un poême que vous aurez composé sur la personne à qui vous l’offrez sera toujours apprécié, même si vous n’êtes pas Victor Hugo. S’il contient tendresse et/ou humour (bienveillant !), il fera un(e) heureux(se).

    Joyeux Noël à tous, minimal dans le matériel et maximal dans la joie !

  11. Fanélie

    Bonjour, je suis heureuse de trouver des personnes partageant le même sentiments vis à vis des achats des cadeaux de Noël. ici en France, il n’y a pas beaucoup d’informations/conseils sur la « simplicité volontaire ».
    De mon côté cela fait maintenant 2ans qu’à Noël nous avons remplacé les cadeaux par une sortie avec tous les enfants de la famille(10) aux cinémas puis nous mangeons une pâtisserie en ville tous ensemble.

    merci pour vos idées

  12. Jessica Lavoie

    Cette année nous allons fabriquer nos cadeaux!
    Nos 2 enfants (4ans et 5ans) vont fabriquer jeux, jouets et gateries sucrées pour leurs 3 cousins et cousines et de leur côtées ils feront de même.
    Les enfants sont tous exités à l’idée de faire eux mêmes les cadeaux. Ils utilisent leurs imaginations et ils ont plus hâtes de donner que de recevoir! De notre côté, nous arriverons à Noël moins essoufflés et surtout avec beaucoup de moments partager en famille à bricoler et à cuisiner dans le but de faire plaisir à ceux que l’on aimes.

  13. Laurie

    Je suis tout à fait d’accord avec ce qui est présenté dans cet article! J’ajouterais aussi que la présentation du « cadeau » peut aussi amener de la magie malgré l’absence de choses tangibles à déballer. Par exemple, une chasse aux trésors, une surprise cachée quelque part, quelque chose de confectionné par vous-même, le temps investi à penser et à préparer quelque chose de significatif visant à faire plaisir est toujours apprécié et souvent plus personnalisé que quelque chose de matériel. La créativité et l’originalité font des cadeaux dont on se souvient années après années!

  14. Véronica Langlois

    Bonjour!Je suis heureuse de lire vos suggestions car je souhaite depuis longtemps ramenner dans ma famille Noel à sa vrai valeur(c’est à dire une fête de partage,d’amour et de retrouvaille,ainsi que le côté plus religieux de cette fête),mais je trouve cela bien difficile avec deux petites filles influencables qui veulent avoir ce que leurs petites amies ont!De plus,lorsque que j’avais fais part de l’idées de ne plus faire de cadeaux matériels à mes enfants à Noel(puisque de toute façon elles ont leur anniversaire peu de temps avant Noel donc déjà plusieurs cadeaux),j’ai eu droit à des regards horrifiés et des remarques de gens scandalisés…..mais je trouve vraiment génial l’idée de troquer les cadeaux pour une belle sortie en famille,car les enfants ont bien plus besoins de temps de qualité avec leur parents que d’une tonne de jouets n’est-ce-pas?

  15. Suzanne Boyer

    En en parlant un peu d’avance (disons pour l’année d’après), il est possible de changer l’échange au complet pour des objets recyclés ou fabriqués. Les adultes de ma famille ont fait ce changement depuis plusieurs années et tout le monde en est bien heureux, même les plus consommateurs. La pression qu’on ressent à trouver le cadeau juste est souvent désagréable. Alors que trouver quelques objets qu’on n’utilise plus et qui conservent leur intérêt, c’est plus amusant. Et lors du réveillon, quand oncle Claude pige un sac à main tissé, ça met de l’ambiance.

  16. Ariane Delorme

    Bonjour simplicitaires!
    Vos commentaires me remplissent de joie.
    Ce noël, j’ai décidé de ne dépenser aucun dollars pour les cadeaux adressés aux membres de ma famille. Mon père, qui est souvent très occupé recevra un bloc-note personnalisé fait de papier recyclé. J’ai ramassé des feuilles utilisées que d’un côté dans les bacs de recyclage pour le confectionner. Il est très joli! Ma soeur aura un collier fait avec les jolis boutons qui s’accumulent depuis des années dans le tiroir de couture. Il est très réussi. J’ai décidé de revaloriser un cadre électronique qu’elle a reçue il y a un an et qui traine, inutilisé, sur un bureau depuis longtemps. J’ai fait une compilation d’image de peinture quelle aime pour mettre à l’intérieur. De plus, je sais qu’elle s’intéresse au désencombrement intérieur et j’ai décidé de lui louer un livre à la bibliothèque sur le sujet. Je vais l’emballer et elle aura un mois et demi pour le lire. (Je n’allais pas acheter un livre sur le désencombrement quand même!)
    Je vous souhaite de belles fêtes à tous

  17. Céline Jantet

    En fait, c’est un très joyeux combat avec l’entourage! Nous avons transformé les papiers cadeaux par du papier journal décoré (peinture, dessins, paillettes)et nous offrons de la nourriture maison : tourtières, pots de pâtes à crêpes ou à brownies décorés, biscuits… Pour ma fille, j’ai cousu une couronne en feutrine; il y a tellement de blogueuses prêtes à partager patrons et idées! Nous nous achetons toujours un livre et les billets pour des spectacles reviennent régulièrement dans nos cadeaux. Avec une amie, nous emmenons nos enfants en sortie. Quelques chandelles, quelques clémentines et beaucoup d’Amour!!!

  18. joanne proulx

    Depuis plusieurs années je n’offre plus de produits de consommation à mes parents et beaux parents : je leur offre des sorties…au resto, à la maison, au cinéma, ce sont des cadeaux très attendus et qui n’encombrent pas leur environnement. Car au fond, nos possessions finissent par nous posséder. Et aussi de nous priver de notre liberté. Je préfère de loin les expériences qui envahissent notre âme et libèrent nos espaces de vie.
    Voilà….c’est si simple mais tellement apprécié.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>