Campagne 2014 : Donner léger !

Consommer au-dessus de ses moyens

Imaginez une famille qui, sur une base annuelle, aurait un revenu total de 100 000 $ et des dépenses de 350 000 $.  Elle devra nécessairement recourir au crédit pour payer ses factures.  Et nul besoin d’un diplôme en finances pour savoir que ces gens ne pourront pas continuer bien longtemps à vivre au-dessus de leurs moyens !  Une sérieuse revue de leur budget et de leur train de vie est requise, à défaut de quoi ils se dirigent tout droit vers la faillite.

Transposons maintenant cet exemple sur le plan environnemental. La famille devient l’ensemble des citoyens canadiens, les dépenses sont notre consommation de ressources et notre impact sur l’environnement, alors que le revenu disponible représente ce que la Terre peut nous procurer de façon durable.  Et bien transposée ainsi, la situation du Canada équivaut à celle de la famille : nous sommes présentement en «déficit » d’environ 3,5 fois notre revenu environnemental disponible.  Entre d’autres termes, si tous les habitants de la Terre consommaient comme nous, il faudrait l’équivalent de 3 planètes et demie pour répondre à leurs besoins !

L’empreinte écologique consiste à mesurer les ressources consommées : eau, terre arable, produits forestiers,  flore et faune, minéraux… ainsi que la capacité d’absorption des déchets produits par notre consommation, dont le plus important est le CO2.

Au cours des 40 dernières années, l’empreinte globale des habitants de la Terre a plus que doublé et elle se situe maintenant à 1,5.  L’ensemble de la planète vit donc désormais dans une situation de « dépassement ». Comme on peut s’y attendre, les pays développés comme le Canada et les Etats-Unis affichent les plus grosses dettes. Malheureusement, ce rythme de consommation ne pourra pas être soutenu à long terme, encore moins si un nombre croissant de pays adopte le train de vie nord-américain…

JSA-2014Le moment d’agir

La période précédant le temps des Fêtes est la plus intense de l’année en terme de consommation ; aux Etats-Unis et maintenant au Canada, le fameux Black Friday en sonne le départ. Depuis plus de 20 ans, la Journée sans achat se veut un contrepoids à cette frénésie d’achat.  Le Réseau québécois pour la simplicité volontaire profite de cette occasion pour lancer sa campagne annuelle de sensibilisation à la surconsommation.  Sous le thème « Donner léger », nous vous invitons cette année à vous interroger sur l’empreinte environnementale de vos achats et à choisir des cadeaux les plus « légers » possible.

En effet, pour mettre un terme au dépassement écologique, nous devons revoir nos habitudes de consommation.  Bien sûr, il est important d’agir en ce sens tout au long de l’année.  Mais la transition apparaîtra plus significative et sera plus durable si nous sommes capables de l’entreprendre en ces moments où la surconsommation est reine.

Donner léger, c’est également un cadeau que nous faisons à nous et à ceux qui nous suivront.  En réduisant notre empreinte environnementale, nous assurons un avenir plus durable, plus sain et plus sûr à notre société humaine et à toutes les formes de vies de notre planète.  Car n’oublions pas que si nous continuons à dépenser plus que ce qu’elle peut nous fournir, il nous est impossible de nous en procurer une autre… Alors, Donnons léger !